Voeux aux Habitants – Sauveterre de Guyenne

A l’invitation de Monsieur le Maire de Sauveterre de Guyenne, j’ai partagé mes voeux avec les habitants de la commune. Une belle cérémonie où les habitants qui ont décoré leurs maisons pour Noël ont été récompensés. Une séance émouvante de remise de la médaille de la ville à un citoyen qui a accompagné les enfants pendant plus de 15 ans.

 

Voici, in extenso, mon discours.

 

Monsieur le Maire de Sauveterre de Guyenne,

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Mesdames et Messieurs

Chers concitoyens

Chers amis,

 

Je tiens à vous remercier, Monsieur le maire, de me permettre cette courte intervention.

Mes chers concitoyens, quelle année ! Quel chemin parcouru !

Nous avons laissé cette France qui doute, repliée sur elle-même et dont on a pu penser qu’elle allait s’en remettre aux extrêmes,

Et nous avons découvert une France qui rejette les partis traditionnels et les promesses non tenues.

Adjointe au Maire Sadirac devenue députée de la République, je n’ai pas changé, ma volonté est toujours la même : travailler avec tous, sans clivage. Rendre la vie de nos concitoyens, votre vie, plus facile et plus juste.

La méthode employée par ce gouvernement, et les parlementaires que nous sommes, est simple depuis 7 mois : la concertation avant la décision. Le pragmatisme et l’expérimentation en lieu est place de l’idéologie.

 

En 2017, vous avez pu en juger, le travail législatif a été intense. On retiendra les ordonnances sur le travail, la sortie de l’état d’urgence et la suppression progressive de la taxe d’habitation.

Concrètement, la semaine dernière, nous avons organisé une réunion à Pompignac sur le dialogue social. C’était une occasion de réunir chefs d’entreprises, artisans, salariés et associations pour écouter leurs attentes et leurs ressentis sur les ordonnances.

De l’aveu de tous, il était temps ! il était temps de simplifier la manière de négocier ce qui VOUS concerne : les horaires, les primes, le télétravail… Il était temps que l’on se préoccupe des TPE/PME qui représentent 95% des entreprises et plus de la moitié des salariés en France. Il s’agit de donner aux TPE et à leurs salariés des capacités d’anticiper, de s’adapter de façon simple, rapide et sécurisée.

Permettez-moi de saluer, ici, les entreprises, les artisans et commerçants.

Si votre commune est attractive c’est aussi parce qu’elle compte de nombreux commerces, entreprises et artisans. Je leur souhaite une belle année 2018 pleine d’activités !

Concernant le logement, j’ai reçu à Créon, les bailleurs sociaux publics et privés et des promoteurs de Gironde.  Je les ai écoutés. L’enjeu est important, le besoin de logements sociaux est manifeste. Notre objectif, en mobilisant et restructurant le monde HML, est de permettre au plus grand nombre d’accéder au logement. Nous le savons, c’est un besoin essentiel de se loger dans de bonnes conditions financières. Par une baisse de loyer plus importante que la baisse des APL, il s’agit de redonner du pouvoir d’achat aux plus modestes. Ceci devrait rentrer en vigueur en février 2018.

Le budget 2018 est celui de la feuille de paye : 6 ménages sur 10 auront un gain de pouvoir d’achat. Pour un célibataire au SMIC, la hausse du revenu atteindra 1.425 €/an d’ici à la fin du quinquennat.

La taxe d’habitation, on le sait, est devenue injuste. Pour 80% d’entre vous, elle va donc être supprimée sur les 3 ans à venir.

Les revenus des actifs seront augmentés pour les salariés du privé et les indépendants à travers des suppressions de cotisations salariales dès le 1er janvier puis encore octobre.

La prime d’activité, pour les travailleurs les plus modestes, sera revalorisée.

Le complément mode de garde pour les familles monoparentales sera augmenté de 30% dès octobre 2018

L’allocation adultes handicapés (AAH) est revalorisée de 50€ en 2018 puis de 40€ en 2019 pour arriver à l’objectif de 
900€/mois.

 

Non !  nous ne nous attaquons pas aux retraités. Le minimum vieillesse – qui concerne aujourd’hui près de 600 000 personnes – va augmenter progressivement +100€/mois pour un retraité et + 155€/mois pour un couple.

La réforme de la taxe d’habitation va bénéficier aussi aux retraités. Seront exonérés les retraités dont le revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur à 27.000€ pour une personne seule et 43.000€ pour un couple.

Par ailleurs, la hausse de la CSG n’est pas généralisée à tous les retraités : les retraités modestes qui sont soumis au taux réduit de CSG de 3,8% verront leur situation fiscale inchangée au 1er janvier 2018.

 

Concernant, les collectivités, la suppression de la taxe d’habitation n’impactera pas, je le redit, les budgets des communes, elle sera remboursée à l’euro près. Mieux, pour la première fois depuis 7 ans, la DGF est maintenue, la DETR est consolidée et la DSIL est maintenue.

Je suis très consciente de la dynamique que vous, communes, apportez sur le territoire. Je sais le temps et l’énergie nécessaires à vous battre pour maintenir des services publics notamment en milieu rural. Chers concitoyens, les élus donnent du temps, de leur temps, souvent bénévolement, pour répondre aux multiples sollicitations. Qu’ils en soient remerciés vivement.

Je tiens à remercier, aussi, pour leur travail et leur implication tout le personnel communal et j’y inclus, bien entendu, les enseignants.

J’adresse également mes meilleurs vœux aux gendarmes et aux pompiers qui œuvrent sur votre commune. Ils font preuve d’une disponibilité et d’un dévouement constants.

Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2018.

 

Concernant votre quotidien, je suis sensible à deux de vos priorités : la mobilité (le transport de tous les jours) et le numérique.

Sur ces 2 sujets, je vais mobiliser : la métropole, les communautés de communes, le département et la région. Des RDV sont en cours et une consultation citoyenne sera organisée. Vous serez les bienvenus.

 

Avant de conclure, je sais que la vie sociale est importante dans les liens qui sont créés au sein des associations. Le tissu associatif de votre commune est très riche sur le plan sportif, social et sur le plan culturel. Je salue l’engagement personnel de chaque responsable et de chaque bénévole pour son implication dans ces activités.

 

Vous l’aurez compris, notre tâche pour réformer la France est importante et elle va se poursuivre.

Parmi les projets de lois marquants en discussion ce trimestre, j’attache une grande importance à celui de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Le frein majeur au recrutement des entreprises est que l’on ne trouve pas de main d’œuvre compétente. Ce diagnostic avait été fait par Emmanuel Macron, il a été confirmé par l’INSEE en décembre dernier. Un million de chômeurs peu qualifiés bénéficierons de formations certifiantes d’une durée de 6 à 9 mois, un million de jeunes ni en études, ni en emploi bénéficierons aussi de ces formations dont l’apprentissage.

 

Nous avons un programme, nous le tiendrons et je serais à la hauteur de la confiance que vous m’avez accordée.

Je vous souhaite à toutes et à tous, mes chers concitoyens, une bonne année 2018.

Une bonne année pour votre famille et pour vos proches.

Une bonne année pour la France.

Cette « France qui ose » et qui va surprendre encore davantage.

 

Permettez-moi de citer Antoine de Saint-Exupéry :

« L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre.

Inutile de le prévoir, il suffit de le permettre »

Je vous remercie.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *