Réunion sur le PARCOURS EMPLOI COMPETENCES à Podensac

La mobilisation de tous est nécessaire en direction des personnes durablement éloignées de l’emploi. Elle doit combiner l’efficience des moyens et l’adaption aux réalités du terrain. Suite au rapport Borello, les premières recommandations sont mises en oeuvres : mettre un terme au traitement conjoncturel du chômage en proposant un dispositif orienté vers l’individu combinant emploi, formation et accompagnement.

 

J’ai réuni, le 19/03/2018, les maires de ma circonscription, les missions locales et les associations intéressées par le PARCOURS EMPLOI COMPÉTENCE. Les directrices de Pôle Emploi de Langon et Cenon ont présenté en détail le nouveau dispositif.

 

L’objectif est l’inclusion par l’emploi et c’est bien le retour à l’emploi qui est recherché.

 

LE DISPOSITIF

Pour qui ?

  • les personnes les plus éloignées de l’emploi avec une attention particulière aux handicapés

Les points à retenir :

  • Un diagnostic-conseil est réalisé par un conseiller-entreprise de Pôle Emploi avec chaque demandeur d’emploi. Il permet de faire le point sur les savoir-faire, mais aussi les savoir-être de chacun pour décider, ensemble de la formation nécessaire.
  • Un tuteur dans la collectivité ou l’association est désigné pour accompagner le candidat. Dans les petites associations, cela peut être un bénévole.
  • La relation est bien tripartite : Poole Emploi, le candidat et l’employeur. Le contrat est signé par les 3.
  • L’objectif est qu’à l’issue du parcours, le salarié puisse trouver un emploi dans le secteur marchand (ce sont les entreprises du privé).
  • En France ce sont 200.000 nouveaux contrats dont 4.000 contrats qui sont disponibles en Gironde. L’enveloppe a été départementalisée. Il s’agit d’adapter les politiques publiques aux territoires.
  • Le suivi est primordial : il aura lieu avec Poole Emploi à l’issue du 1er mois puis, en milieu de parcours et enfin, 1 à 2 mois avant la fin du contrat PEC. C’est le gage d’une bonne adaptation à l’emploi.
  • les missions locales ont leur propre quota (154 contrats en 2018), mais les enveloppes sont fongibles.
  • l’aide est de 30 à 60% du SMIC brut. En Gironde il est de 50%.
  • la durée est de 12 mois avec des conventions minimales de 9 mois. La durée hebdomadaire est de 20 à 35 heures. Le renouvellement de 12 mois est aussi possible.

 

Une personne en contrat aidé avait un CAP de jardinage dans une communauté de communes. Son contrat de 9 mois a été transformé en vue d’obtenir une certification de type CACES et une formation sur le phytosanitaire.

 

Merci à Frédéric Hallier et Marie-Ange Descombes (Pôle Emploi). Merci à la Mission Locale des Deux Rives et la Mission Locale de Sud de Gironde de leur présence, ils sont aussi, acteurs du dispositif.

Merci à la CDC Convergence Garonne pour son accueil.

 

Voici l’article de SUD OUEST du 21/03/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *