Inauguration des allées de Cadillac : « sortir la ville des remparts »

Inauguration des allées de Cadillac : « sortir la ville des remparts »

Inauguration des allées de Cadillac : « sortir la ville des remparts »

Un très beau moment passé avec le Monsieur le Maire de Cadillac Jocelyn DORÉ. Chaleureux, convivial et ne manquant d’honorer son équipe, Monsieur a prononcé un discours remarqué et apprécié. Nous avons déambulé sur ces nouvelles allées précédés par une compagnie de spectacles

Pour ma part, j’ai dit ces quelques mots :

Monsieur le maire de Cadillac,
Monsieur le président de la CDC de Convergence Garonne,
Monsieur le président du Département,
Monsieur le Sous Préfet,
 
Très brefs, mots à l’issue d’une semaine riche et chargée. Mais comment refuser une invitation telle que la vôtre Monsieur le Maire !
 
« Sortir la ville des remparts » quelle belle image, quelle belle métaphore ! 
 
On pourrait, sans y voir une once de polémique, la décliner à l’envie : sortir la métropole de la rocade, sortir la métropole du Département (non, ça c’est de l’humour, Cher Président Gleyze),
 
J’aurais pu aussi dire sortir de la rue pour trouver du boulot. Mais, non, cela je ne l’ai pas dit…
 
Sortir la ville des remparts c’est aussi sortir la proposition de la confrontation, l’initiative de la divergence. Bref, faire de ce qui peut paraitre une faiblesse une nouvelle force.  Et c’est bien ce que vous avez fait là, Monsieur le Maire avec ces magnifiques allées. Ces remparts libérés deviennent, au 21 ème les emblèmes de l’ouverture de la ville, à l’image de la bastide qui au 13ème siècle a permis à ses habitants d’obtenir le statut de femme et d’homme libre.
 
Vous l’avez rappelé, cet investissement n’aurait pu se faire sans le soutien de l’État, par la DETR et le FCTVA, du Département, de la CDC Convergence-Garonne, de l’Europe par l’entremise du PETR que je salue, ici, de la réserve parlementaire attribuée par Madame FAURE et bien entendu par les capacités d’investissement de la commune de CADILLAC. 
Un mot, mais il est parfois bon de le rappeler, la réserve parlementaire a été supprimée du fait de son caractère discrétionnaire, mais totalement réintégrée dans la DETR pour la part investissement et dans le FDVA (fonds de développement de la vie associative) pour la part fonctionnement. La transparence est maintenant effective, car, sous l’égide de Monsieur le Préfet dont je salue le représentant, ici, les commissions DETR se déroulent maintenant avec la présence de parlementaires. Concernant le FDVA, j’ai eu l’occasion d’envoyer aux associations, dès que le décret est sorti cet été, les éléments nécessaires à l’obtention des fonds. 
 
Le PLF 2018 avait maintenu les dotations, maintenu la DETR à 1 Mds d’€, pérennisé le DSIL à 800 m€ et, le budget 2019 qui s’annonce, poursuivra cette trajectoire jusqu’à lors inédite. Personne ne devrait en être surpris puisque le Président de la République s’était engagé à ne pas baisser les dotations et la trajectoire est tracée dans la loi de programmation des finances publiques pour la période 2018-2022.  
Finalement, la seule surprise que l’on devrait avoir, c’est que les engagements pris sont tenus.
 
Pour conclure, je voudrais remercier vos agents municipaux dévoués, les membres du conseil municipal assidus et vous, Monsieur le Maire pour votre engagement et votre mobilisation au service de tous les habitants de Cadillac. 
 
Voila, « sortons la ville des remparts », sortons les énergies de la résignation : c’est ce que nous avons sous les yeux, Monsieur le Maire et je vous en félicite.
 
 
Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *