actualité

C. Dubos a foncé vers l’Assemblée – Article de Sud Ouest

 Quasi-inconnue avant l’élection, la Sadiracaise a été élue dimanche députée de la douzième circonscription de la Gironde.

« C’est une vraie pro, qui travaille toujours avec beaucoup de rigueur. Ce qu’elle a fait, c’est gonflé… Ce n’est pas forcément de l’ambition, j’y vois plutôt de la générosité. C’est ce qui m’a amené à m’engager avec elle, moi qui n’ai jamais été politisé. » Jean-Marc Langlois, collègue de Christelle Dubos à la communauté de communes de Montesquieu (il est responsable du service financier, elle, du service emploi), ne cache pas son admiration pour celle qu’il a suivie dans sa campagne – il a monté et animé son site.

« Elle sait se faire détester »

La nouvelle députée de la douzième circonscription de la Gironde, élue dimanche avec 56,71 % des voix, sous l’étiquette La République en marche, ne fait pas pour autant l’unanimité – « elle sait se faire détester », confie ainsi un membre de l’opposition sadiracaise qui n’aura plus l’occasion de l’affronter durant les cinq ans à venir puisqu’elle devait lâcher son mandat local hier soir en conseil municipal. « Bosseuse » et « bienveillante » pour ses partisans, « sèche », voire « hautaine », pour ses détracteurs, Christelle Dubos est quoi qu’il en soit une « fonceuse » – et pas uniquement parce qu’elle pratique la moto. Elle assure être « quelqu’un d’écoute », et plaide en égrenant les étapes de son parcours professionnel.

Diplômée d’État dans l’action sociale, elle a passé la moitié de ses 41 ans de vie à travailler dans l’insertion sociale et professionnelle. D’abord dans le milieu associatif, notamment auprès des gens du voyage, « sur des territoires pas faciles, avec des problématiques d’accès au logement, au droit et à la santé ».

À 25 ans, elle intègre la fonction publique après un concours (de rang B) et travaille au fonds de solidarité logement (FSL) de Lormont. « Cette fois, les publics étaient très variés, des familles, des personnes âgées, d’autres en situation de handicap… » Elle sera également déléguée à la tutelle, avant d’intégrer en 2007 la communauté de communes du Créonnais – époque Jean-Marie Darmian – où elle œuvre à la création en 2009 du centre social intercommunal créonnais, devenu depuis la Cabane à projets.

En 2011, changement de communauté de communes, changement de rive : elle intègre la CdC de Montesquieu. « Une belle collectivité, sur un territoire de 40 000 habitants », où elle dirige une équipe de six personnes. « J’ai d’une part la responsabilité de l’insertion professionnelle, et d’une autre celle du Plan local pour l’insertion et l’emploi (Plie) des Graves, cogéré avec Bègles, un dispositif de suivi personnalisé des personnes en recherche d’emploi.

« Elle assure »

Christelle Dubos évoque aussi des projets menés en parallèle, tels « le plan de logement d’urgence » de la CdC, une Maison des saisonniers, l’aide à la mobilité avec la mise en place d’un parc de scooters pour les demandeurs d’emploi et le transport à la demande pour les personnes handicapées, ou encore l’aire de sédentarisation des gens du voyage, en passe d’être inaugurée à Castres-Gironde.

Autant d’expériences qui l’ont amenée à beaucoup côtoyer les décideurs politiques, dont elle fait désormais partie : « On subit vraiment le clivage gauche-droite. Suivant les résultats élections, les projets se font et se défont, cela commençait à m’ennuyer. Quand Emmanuel Macron a lancé son mouvement, ça faisait vraiment écho à ce que je vivais. »

À ceux qui l’accusent de manquer d’ancrage local, elle rappelle qu’elle est à Sadirac depuis près de quinze ans, qu’elle a vécu plusieurs années à Créon et que sa famille (père ingénieur, mère couturière) est orgiginaire de Cénac.

« Une tête bien faite ; ça carbure », juge un marcheur qui briguait aussi l’investiture macroniste sur cette 12e circonscription. « On était pas mal à se demander ce qu’elle donnerait sur le terrain. Eh bien, elle assure. »

gabriel blaise

gironde@sudouest.fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux..

0 comments on “C. Dubos a foncé vers l’Assemblée – Article de Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *