Ambition 2030 : la feuille de route fixée

Ambition 2030 : la feuille de route fixée

SUD OUEST

Publié le par Danielle Fidaire.
Ambition 2030 : la feuille de route fixée
De gauche à droite : Nathalie Delattre, Éric Suzanne, Alain Leveau, Raymond Vall et Christelle Dubos lors des 6es assises communales.

PHOTO LISE CAPYERON
PREMIUM

Il y a sept ans, après un travail prospectif ayant largement associé les acteurs du territoire, le Pays, devenu Pôle territorial, initiait le projet de territoire Ambition 2020 qui, aujourd’hui, en est à plus de la moitié de son programme puisque réalisé en 2010–2011 et les élus souhaitent déjà commencer à travailler sur les prochains objectifs : Ambition 2030.

L’année 2018 sera consacrée principalement à l’évaluation de ce projet. Plusieurs étapes consisteront à identifier et à comprendre les besoins du territoire et de sa population. Pour ce faire, des temps de concertation des acteurs du territoire (élus, représentants d’associations, organisations) seront organisés sur toutes les CdC du Cœur Entre-deux-Mers.

Autour de trois axes

Lors des dernières assises communales organisées par le Pôle, et qui s’étaient tenues le 30 novembre dernier à Sauveterre-de-Guyenne sur le thème « demain mon territoire », à la question posée des participants sur « quels principaux défis à prendre en compte pour le Cœur Entre-deux-Mers ? », la forte majorité a nommé en premier la mobilité, puis la création d’emploi, et en troisième la préservation de l’environnement. Ces trois axes exprimés seront probablement à confirmer par l’ensemble du territoire afin de construire un nouveau plan d’actions à l’horizon 2030. Également, lors de ces assises, un retour sur le Pôle a été fait avec ce qui a déjà été mis en œuvre jusqu’à présent, sur ce qu’est un projet de territoire et à quoi il sert, faire un constat sur la force et la faiblesse du territoire et d’impulser des choses par rapport au manque qu’il peut y avoir, ce qui est la mission première du Pôle, et mettre les choses en place (aménagement du territoire, Pôle et divers acteurs).

Expériences et témoignages

Ces points ont été développés autour d’une table ronde avec des échanges intéressants avec les intervenants, notamment la vision du sous-préfet de Langon et de Raymond Vall qui a amené son expérience en tant que président du Pôle Portes-de-Gascogne à Toulouse.

De même il y a eu des témoignages de porteurs d’initiatives liées aux jardins (axes prioritaires : tourisme, habitat, développement, agriculture).

Le Pôle avait également tenu à montrer ce qu’il pouvait faire et ce qui s’est déjà passé sur le terrain. Étaient présents à ces assises : Éric Suzanne, sous-préfet de Langon, Raymond Vall, sénateur du Gers et président de l’association nationale des Pôles, Nathalie Delattre, du Conseil municipal de Bordeaux et sénatrice de la Gironde, Christelle Dubos, députée de la 12e circonscription et Alain Leveau, président du Pôle Territorial (PETR), ainsi que 95 participants dont la moitié d’élus communaux et des acteurs de la société civile comme la Mission locale, le Siphem et l’office de tourisme de l’Entre-deux-Mers (Otem).

Pour de plus amples précisions : Pôle territorial du Cœur Entre-deux-Mers à Targon au 05 56 23 95 17.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *